Faire face au décès d’un proche est une épreuve incontournable dans la vie de tous. Même si la mort est attendue après une longue maladie ou dans le cas d’un choc, il est nécessaire de s’entourer d’experts, qui vous épauleront avec professionnalisme et respect. Les pompes funèbres sont les premiers acteurs dans le cadre de cet évènement stressant et bouleversant. Toute une équipe se coordonne afin de célébrer les funérailles du défunt. Mais comment est-ce que cela se déroule exactement ?

Prise de contact avec un organisme de pompes funèbres

Les pompes funèbres comme l’entreprise familiale Thaburet, que vous pouvez retrouver sur leur site web : pompes-funebres-thaburet.fr, sont des sociétés habilitées à organiser les obsèques. Au sein d’une telle structure, le conseiller funéraire est votre premier interlocuteur. C’est lui qui vous reçoit à l’agence et vous écoute attentivement. Celui-ci répond à l’ensemble des questions entourant les démarches administratives et surtout la planification de la cérémonie. Ainsi, vous reprenez point par point toutes les étapes, depuis le moment du décès jusqu’aux funérailles. Parmi les points qui vous seront demandés, ce professionnel vous interrogera au sujet du lieu et la date du décès. En fonction de vos indications, celui-ci complètera un devis réglementaire gratuit et sans engagement. Cette proposition peut comprendre la prise en charge du défunt depuis le lieu de décès et son admission au sein d’un funérarium. 

En parallèle : L’investissement immobilier à Nantes : une affaire rentable pour les porteurs de parts

Les points cruciaux du devis

Généralement, le conseiller funéraire prévoit une date pour la cérémonie en accord avec les disponibilités de chacun. Par exemple, si votre proche souhaitait une cérémonie religieuse, celui-ci va contacter le lieu de culte, afin de prendre rendez-vous. Il est aussi question d’aborder le type d’obsèques : celles-ci peuvent être laïques ou bien cultuelles. Vous sélectionnez le bois et modèle du cercueil : le pin pour la crémation, le chêne pour l’enterrement… Une fois que vous avez achevé votre entretien, vous avez déjà une vue d’ensemble concernant les funérailles à planifier. Pendant que vous vous consacrez à vos proches, les pompes funèbres prennent le relai. 

Crémation ou enterrement : quel est le meilleur choix ? 

Tout dépend des volontés de la personne décédée. Puisque la mort est encore taboue, de nombreux individus ne communiquent pas et ne préviennent pas leur entourage, qui se retrouve souvent démuni. Face au fait accompli, il convient d’opter pour ce qui ressemblera à la personne aimée et disparue. L’inhumation aura lieu dans le cimetière municipal, lié à la commune d’habitation du défunt. Celui-ci était peut-être déjà concessionnaire et ayant droit dans une sépulture familiale. Enfin, les pompes funèbres peuvent acheter en votre nom une concession d’une durée spécifique. À noter que les centenaires n’existent plus et que les emplacements perpétuels ne sont pas garantis par la mairie. 

A lire également : Bureau Gamer : votre guide d’achat complet

En France, on recense de nombreux crématoriums qui vous permettent de vous recueillir dignement auprès du cercueil de l’être cher. À l’issue de la crémation, votre famille pourra récupérer l’urne renfermant ses cendres. Depuis 2008, il est interdit de garder les cendres à domicile. En revanche, vous pouvez toujours prévoir une dispersion au jardin du souvenir du crématorium ou dans la nature ou bien inhumer l’urne dans une case columbarium ou cavurne.