Pourquoi choisir de créer une SASU ?

La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) est une SAS qui ne comporte qu’un seul associé. Elle est donc relativement plébiscitée par les entrepreneurs qui voient en cette forme juridique d’entreprise, la possibilité de gérer efficacement, et seul, leur business.

Les avantages de la SASU

Décider de créer une SASU, c’est déjà se donner une réelle souplesse en tant que chef d’entreprise. En effet, il n’existe aucune obligation au niveau de la gestion de l’entreprise, si ce n’est de désigner un président au moment de sa création. Il peut s’agir d’une personne physique comme d’une personne morale qui n’est pas forcément associée. Par ailleurs, le mode de gouvernance de la société peut être défini librement dans les statuts. 

Au niveau du capital, là encore, l’entrepreneur a une grande flexibilité puisque aucun montant minimal n’est nécessaire à l’exception de la somme symbolique d’1€. Cela signifie que vous êtes libre d’investir comme vous le désirez, en fonction de vos besoins et des spécificités de votre activité. À la création, vous êtes toutefois tenu d’ouvrir un compte bancaire au nom de la société, et d’y déposer au moins la moitié du capital social, qui devra être complété dans les cinq ans. 

De plus, les démarches administratives pour constituer une SASU sont assez souples.

Les avantages de la SASU face à l’EURL

Beaucoup d’entrepreneurs se demandent quel statut juridique est le plus approprié, SASU ou EURL ? Il faut savoir que le gérant de l’EURL est obligatoirement une personne physique, alors qu’il peut s’agir d’une personne morale si vous décidez de créer une SASU. Ceci vous accorde une certaine latitude pour définir votre stratégie de gouvernance. 

Par ailleurs, autre avantage non négligeable de la SASU, les dividendes ne sont pas soumis aux cotisations dans le cadre d’une SASU, contrairement à l’EURL, lorsque leurs montants dépassent un certain seuil. 

Enfin, d’un point de vue fiscalité, le dirigeant d’une SASU a la possibilité de choisir entre l’impôt sur les sociétés (IS) et l’impôt sur le revenu (IR).

Written by vins