Comment comptabiliser les frais de réparations et d’entretien en Belgique ?

 

En comptabilité, les frais de réparations et d’entretien suivent de nombreuses opérations comptables en fonction de leur fréquence, leur importance et surtout de leur nature. Cet article vous propose une fiche détaillée au sujet de la comptabilisation de réparations et d’entretien.

Principe de base de comptabilisation des travaux de réparations et d’entretien

Lorsque les dépenses engagées dédiées à l’entretien ou à la réparation d’un bien à Ixelles ont pour objectif de prolonger la durée de vie prévisible de celui pour une durée passant au-delà de 12 mois par rapport à la durée prévisionnelle initiale, leurs comptabilisations doivent s’opérer en immobilisation.

Dans le cas inverse, c’est-à-dire lorsque ces frais ont pour effet la maintenance d’une immobilisation en état de marche durant la période probable d’utilisation, leurs enregistrements doivent s’effectuer dans le compte « charges », plus précisément dans une subdivision du compte « entretien et réparation » marquée par la classe 615.

Par ailleurs, les frais de révision ou les dépenses d’entretien ayant pour effet la vérification du bon état d’entretien d’un bien à Ixelles et non l’augmentation de la période de vie d’une immobilisation peuvent suivre deux opérations comptables. Le comptable à Ixelles, Bruxelles ou à Saint-Gilles peut à ce titre procéder à ces traitements en moyen d’une constitution d’une provision ou d’une inscription à l’actif.

Comptabiliser les frais courants de maintenance et d’entretien d’un bien à Ixelles

En général, les dépenses dédiées à l’entretien et à la maintenance d’un bien forment les frais courants ne remplaçant pas l’un des éléments constitutifs d’une immobilisation et ne faisant pas l’objet d’un projet de gros entretien. Ces dépenses n’indiquent pas non plus aucune pièce de rechange d’une immobilisation. Une fois encourus, ces frais doivent être enregistrés en charge et plus précisément en compte de charges externes.

Pour enregistrer une facture d’entretien, le comptable Ixelles débite les comptes « entretien et réparation sur bien immobiliers » ou « entretien et réparation sur biens mobiliers ». En contrepartie, il crédite le compte « fournisseurs ». Pour comptabiliser un compte de maintenance, le comptable doit débiter les comptes « maintenance » ou « TVA déductible sur autres biens et services » et crédite le compte « fournisseurs ».

Néanmoins, les composants qui constituent un bien à Ixelles et qui, en général, devraient faire l’objet d’une mutation à intervalles règlementaire durant l’utilisation du bien doivent être reconnus à l’avance. L’évaluation de ces éléments doit se faire de façon distincte en vue d’avoir leur plan d’amortissement respectif lors de l’acquisition du bien. Dans le cas où un certain renouvellement survient, il est en effet indispensable d’enregistrer le nouveau composant et établir l’amortissement sur sa durée d’utilisation.

 

Written by Nath