Vous avez prévu de vous lancer dans un projet d’investissement locatif ? Vous avez pris la bonne décision. Ce type d’investissement est sans doute le plus efficace et le plus rentable pour se constituer un patrimoine. Mais quels sont les points à garder en tête pour pouvoir rentabiliser votre investissement locatif ? Dans cette rubrique, découvrez tous nos conseils.

Cibler les secteurs à forte demande locative

Il s’agit d’une évidence que l’on a tendance à oublier rapidement. Pourtant, la demande locative n’est pas garantie de la même manière selon l’emplacement du bien à louer. Dans ce cas, vous devez prendre le temps d’évaluer la concurrence locative, mais aussi la qualité de vie dans la zone que vous ciblez. Vous pouvez par exemple consulter les différents palmarès des villes étudiantes avant de choisir la résidence étudiante qui correspond à vos attentes. Par ailleurs, selon que vous choisissez une résidence séniors ou un appartement neuf en résidence étudiante les attentes des locataires et l’emplacement demandé peuvent différer même dans une même ville. En faisant appel à un professionnel, vous pourrez vous faire conseiller en investissement immobilier.

En parallèle : Pourquoi investir dans l'immobilier locatif ?

Définir vos objectifs de rentabilité

Un investissement immobilier ne peut proposer une rentabilité immédiate que si vous choisissez d’acheter sans apport. Sinon, prenez le temps d’évaluer vos priorités. Si votre principal objectif est de générer un revenu complémentaire, vous pourrez l’atteindre à court terme si les frais que vos engagez sont inférieurs à vos revenus locatifs. En revanche, si vous avez l’intention de transmettre un patrimoine, l’objectif est donc sur le long terme. Si vous avez prévu de vous constituer un patrimoine immobilier d’ors et déjà remboursé pour vos descendants, vous entrez dans le cadre fiscal de la donation. Ce qui peut être assez ardu à gérer étant donné qu’un appartement assez difficile à partager. La solution SCI (Société Civile Immobilière) est donc à envisager. En outre, si vous souhaitez réaliser une plus-value à la revente, vous devez en faire le calcule sur le prix de votre bien immobilier, commission du notaire ajoutés des intérêts de prêt à rembourser. Ce qui constitue un objectif sur le long terme étant donné que plus vous attendez avant de revendre, plus la valeur du bien augmente. L’objectif de réduire vos impôts est quasi immédiat. Si vous décidez d’investir dans un appartement neuf en Pinel ou Censi-Bouvard cette année, dès l’année prochaine vous pourrez défiscaliser une part du montant de l’investissement que vous avez réalisé sur votre impôt sur le revenu. 

Opter pour le bon dispositif de défiscalisation

En achetant un appartement neuf, vous serez éligible aux 2 dispositifs fiscaux gouvernementaux à savoir les dispositifs Censi-Bouvard et Pinel. Dans ces deux situations, le coût de votre investissement est plafonné à 300 000€ chaque année. Grâce à la Loi Pinel, vous profitez d’une réduction d’impôts de 12 à 21% à condition de mettre le logement en location pendant une période de 6 à 12 ans. Avec le Statut LMNP Censi-Bouvard, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 11% calculée sur le coût de l’achat sur 9 ans. De plus, il vous offre la possibilité d’amortir votre bien et de récupérer sous conditions la TVA.   

Cela peut vous intéresser : Clichy : la jeunesse dorée de l’immobilier