Saut à l’élastique : Comment bien se préparer ?

Sport extrême qui fait de plus en plus d’adeptes, le saut à l’élastique est un classique des box cadeaux spécialisées dans les sensations fortes. Pour votre premier saut, que se soit pour avoir une bonne dose d’adrénaline ou pour dompter votre peur du vide, vous ne pouvez pas vous lancer sans y être bien préparé(e). 

Choisissez le meilleur lieu pour sauter

Pour rendre votre expérience inoubliable, vous devez commencer par sélectionner le lieu où vous allez faire votre premier saut. Il existe beaucoup d’endroits pour pratiquer le saut à l’élastique. Mais si vous souhaitez faire le plein de sensations, alors vous devez choisir un lieu mythique que tout sauteur connaît, comme un des plus haut pont d’Europe, ou encore un des sites de saut du célèbre AJ Hackett : www.viaducdelasouleuvre.com/activites/saut-elastique.

Vérifiez vos antécédents médicaux

Bien sûr, il est préférable d’être en bonne santé pour sauter à l’élastique. Vous ne devez donc souffrir d’aucune pathologie cardiaque ou articulaire. Vous ne devez pas non plus être enceinte, avoir la maladie de Ménière, avoir des problèmes de dos, ou avoir des antécédents de traumatisme crânien sévère. Quoiqu’il en soi, vous devez consulter votre médecin traitant avant de vous lancer, et lui signaler tout problème de santé, même bénin. 

Préparez-vous à l’avance

Afin de limiter les angoisses et pour savoir comment le saut se passe, n’hésitez pas à glaner des informations auprès des personnes que vous connaissez et qui ont déjà sauté. Sur Internet, vous trouverez aussi de nombreux renseignements, tant sur les sites spécialisés que sur les forums.

Préparez-vous psychologiquement en visualisant le saut et votre posture. Toutefois, rien ne sert d’y penser à longueur de journée, essayez de vous occuper l’esprit sur une autre activité lorsque vous sentez l’angoisse monter.

Le jour J, ne croyez pas que ne rien manger vous aidera à ne pas avoir de nausées. Au contraire, vous devez absolument manger, sinon vous risquez de faire un malaise. Évitez les plats gras et sucrés, mais favorisez un repas équilibré riche en fibres, avec des sucres lents (blé complet, pâtes complètes, légumineuses…), et une source de protéines.

Written by vins