Dans le domaine de la rénovation et du bâtiment, on peut voir différents types de chapes. La pose de chape représente une tâche assez difficile qui nécessite un savoir-faire unique. En effet, la chape doit répondre aux normes de la législation pour pouvoir durer dans le temps. Il est donc essentiel de prendre en compte du fait qu’il existe différentes techniques pour la pose de chape.

Les lignes ci-après vous donnent toutes les informations importantes sur ce sujet.

A lire aussi : Comment redonner une petite jeunesse à une chaise ?

Quelle est la fonction principale de la chape ?

Pour finaliser la construction d’une nouvelle maison ou d’un garage, ou même pour une simple rénovation, il est tout à fait possible de faire des finitions qui peuvent offrir un confort optimal et une grande praticité dans la vie quotidienne. La chape dispose, en général, d’une épaisseur de 5cm et peut être adhérente à la dalle mais également désolidarisée avec une l’installation d’une feuille de polyéthylène.

Il est essentiel de savoir que la chape est une couche de mortier qui est conçue à base de ciment, de chaux ou même de résine. Elle est faite pour aplanir, mettre à niveau ou tout simplement niveler une surface avant qu’elle ne reçoive une dernière couche qui est le carrelage ou encore un parquet spécifique. La chape est donc un élément plus qu’essentiel durant la construction ou la rénovation de maison.

En parallèle : Quel est le meilleur éclairage pour dessiner ou peindre ?

La chape que vous devez choisir dépend de l’utilisation du sol et de la pièce. Si vous souhaitez appliquer une chape pour un plancher chauffant, il est possible d’opter pour la Pose de chapes liquides Suisse Romande. La chape pour un plancher chauffant ne doit pas être trop épaisse au risque de chauffer encore plus.

La préparation pour réussir la chape

Avant de poser une chape, il est essentiel de passer par des étapes simples mais qui sont importantes. Vous devez, tout d’abord, préparer le support initial et penser au nettoyage du sol sur lequel vous devez la verser. Un espace spécifique suffisant doit être prévu pour les matériaux qui sont utilisés pour faciliter la tâche.

La seconde étape est de prendre les dimensions de la pièce qui doit recevoir la chape. Pour cela, vous devez utiliser un mètre ou un niveau. Cela peut vous permettre d’obtenir une régularité au sol parfaite. Le calcul de la précision du volume nécessaire pour la réalisation de la chape est également important. Pour éviter les remontées thermiques et donc les risques de fissures, il convient de poser un film polyane sur le sol avant de verser la chape.

En ce qui concerne la finition de la chape, vous devez vous munir d’une règle en aluminium ou d’une taloche. Ces outils vous permettent de lisser la surface de la chape. L’installation de la chape nécessite également un temps de séchage assez long. En effet, vous devez laisser reposer cette dernière sur une durée de 5 jours au moins avant de remarcher dessus. Sachez que le ciment a besoin d’un temps de séchage de 3 semaines pour rester bien solide.