Vous devez décider d’utiliser un verre de protection avant d’encadrer un tableau, un groupe d’œuvres ou une photographie. Le nouveau verre antireflet permet d’éviter complètement le problème que posent les reflets du verre ordinaire sur les œuvres d’art. Outre l’habitude de le faire, qui s’avère souvent inutile, voire nuisible, la question se pose surtout en termes de protection.

Les critères qui peuvent justifier votre choix

La nature et la qualité des éléments constitutifs d’une œuvre d’art, tels que le médium, le support, les pigments et les matériaux, déterminent son degré de fragilité. Retrouvez des cadres sans verre sur https://www.boesner.fr/encadrement/cadres-standards/cadres-sans-verre/. Une gravure récente n’est pas vraiment vulnérable par rapport à une aquarelle, compte tenu de la résistance et de la faible acidité des papiers actuels ; les fusains, crayons et pastels sont très fragiles s’ils n’ont pas été fixés, les collages sur papier se dégradent à cause de la sécheresse et sont sensibles aux coups de pattes ou de chiffons, comme certains montages. Son exposition aux odeurs du tabac, aux effluves gastronomiques ou aux courants d’air urbains pose problème. Dans ce genre de situations, vous devez protéger votre cadre.

Sujet a lire : À l’étroit dans votre maison ? Louez un box de stockage !

Quel type de verre choisir pour votre cadre ?

Pour éviter les reflets, nous vous conseillons de toujours placer un verre pour son aspect sanitaire. L’inconvénient de ces derniers dans le passé était qu’ils assombrissaient l’œuvre et avaient une face avec un vernis particulier, dictant le sens de la pose. La situation a maintenant changé. C’est pourquoi, même s’il est légèrement plus cher qu’un verre ordinaire, il est permis de placer un verre pour cadre chaque fois qu’il y a la moindre inquiétude sur la fragilité de l’œuvre d’art ou la possibilité qu’elle soit endommagée. Il est tout à fait incompréhensible aujourd’hui de voir une œuvre d’art exposée dans un musée ou dans une foire derrière un verre ordinaire entaché de reflets rédhibitoires.

Sujet a lire : Pourquoi adopter une serre de jardin ?