Une plante sera élaguée régulièrement, parce que sa forme évolue avec son développement. Alors, il faut parfois la tailler pour préserver sa croissance. Avec cette opération, on enlève les branches poussant dans des sens dangereux. En effet, lorsqu’un arbuste a trop de ramures, il peut probablement manquer de ressources. Nous allons vous faire découvrir dans cet article comment élaguer les arbres.

Le développement de l’arbre

Pendant sa croissance et sous l’effet de son environnement, l’arbuste présente une forme variante. C’est ainsi qu’une plante isolée n’a pas la même silhouette qu’une espèce végétale en pleine forêt. L’arbuste forestier est taillé sur le tronc de façon à éviter les éventuels nœuds. L’arbre d’ornement quant à lui ne doit être élagué que, notamment s’il est planté dans un espace vert ou un parc. Toutefois, s’il se trouve un milieu urbain, vous serez contraint de pratiquer un élagage architecturé en vue de limiter son volume. Pour cela, l’intervention d’un professionnel est requise. Cet artisan réalisera pendant l’opération une taille en rideau ou en tonnelle. Mais il pourra aussi opter pour l’émondage en boule, en nuage ou en marotte. Une autre option est la taille douce pour préserver un port harmonieux de l’arbuste. Cette technique consiste à surveiller les bois morts et remonter le houppier. En outre, l’élagage peut être nécessaire lorsque la plante représente un danger pour les bâtiments et les réseaux électriques à proximité. Les arbres fruitiers quant à eux sont émondés pour optimiser la production.

Lire également : Les empreintes fossilisées suggèrent une nouvelle origine des peuples américains

Quand doit-on élaguer ses arbres ?

L’élagage d’arbre est une opération délicate qui ne se réalise pas n’importe comment. Il faut rester vigilant et attentif pour ne pas traumatiser le sujet. Si vous choisissez de faire appel à un professionnel comme cette entreprise d’élagage dans la Somme pour élaguer vos plantes, elle mettra à votre service toute son expertise. Elle vous proposera aussi les meilleures solutions en fonction de l’espèce végétale à élaguer. A noter que le développement d’un arbre s’effectue par le sommet. Concernant sa forme et son rythme, ils varient en fonction des variétés.  Il est donc difficile de déterminer le moment opportun pour élaguer ses plantes. Quoi qu’il en soit, notez que l’élagage printanier permet de garantir une bonne cicatrisation rapide et efficace de l’arbuste. En revanche, tailler en automne permet de prévenir la chute de feuilles. Toutefois, il faut le réaliser avant les premières gelées. Enfin, il faut éviter à tout prix le début de la saison printanière, saison pendant laquelle la sève monte.

La bonne fréquence pour émonder ses arbustes

La fréquence idéale pour élaguer ses arbres dépend principalement du développement du sujet et de son espèce. Par exemple, le cèdre et le charme présentent une croissance plutôt faible, tandis que le marronnier et le platane ont un développement rapide. Mais il faut aussi considérer l’âge du végétal à tailler. Vous devez alors émonder comme suit :

Avez-vous vu cela : Comment désactiver les applications et publicités sponsorisées Xiaomi sur MIUI

  • Tous les 2 à 10 ans
  • Tous les 5 ans pour les arbres âgés de 10 à 20 ans
  • Tous les 10 ans pour les plantes de plus de 20 ans

Pour ce faire, commencez pas enlever les branches mortes, malades et celles qui partent en toute direction. Puis, enlevez les drageons poussant sur les racines et optimisez l’aération au niveau de la couronne. Enfin, veillez à ne pas modifier sévèrement la silhouette de la plante.