Crise du Coronavirus : le point sur la situation dans le monde au 28 mars

Trois mois après le début de l’épidémie dans le province du Hubei en Chine, la crise liée au Covid-19 s’étend dans toutes les régions du monde, obligeant les autorités à multiplier les mesures pour endiguer la crise sanitaire, mais également économique.

Les Etats-Unis deviennent le premier foyer de l’épidémie dans le monde

Longtemps sous-évaluée par l’administration Trump, la crise se propage désormais à grande vitesse aux Etats-Unis, qui sont devenus ces derniers jours le foyer majeur de contaminations dans le monde. Dans la foulée, le président américain a annoncé une série de mesures. Parmi celles-ci, les mesures économiques ont été les plus marquantes, alors même que l’opinion pointe du doigt les lacunes du pays au niveau sanitaire.

Pour autant, le président Trump a annoncé la mise en place d’un plan de relance de 2000 milliards de dollars pour soutenir les entreprises outre-atlantique. Cette annonce intervient alors que les situations, notamment en matière de confinement, sont loin d’être uniformes sur tout le territoire, certains états ayant pris des mesures drastiques (comme l’état de New York, épicentre de l’épidémie dans le pays) alors que d’autres états n’ont toujours pas ordonné le confinement des populations.

En Europe, les services hospitaliers sous extrême tension

Dans les pays européens, eux aussi largement touchés, à commencer par l’Italie, l’Espagne mais aussi la France, les services hospitaliers restent sous extrême tension.

Malgré les mesure de confinement appliquées depuis 2 semaines, l’Italie a connu une journée “noire” hier avec l’annonce de plus de 1000 décès en 24 heures liés au Coronavirus. En Espagne, là aussi, la situation est très préoccupante avec des capacités sanitaires qui peinent à endiguer les flux incessants de malades.

En France, troisième pays le plus touché en Europe, là aussi, la courbe épidémique poursuit son ascension. Dans ce contexte et comme attendu, les autorités ont annoncé hier la prolongation du confinement pour une durée de 2 semaines à compter de mardi, jusqu’à la date du 15 avril. En outre, les pressions sont fortes sur le gouvernement largement malmené ces dernières semaines sur le manque d’équipement de protection de ses personnels soignants. Dans ce contexte, le Ministre de la santé Olivier Véran a annoncé la commande de 250 millions de masques à la Chine. Après avoir communiqué dans un premier temps sur l’inutilité du port d’un masque durant les premières semaines, les autorités font désormais volte-face. Le port d’un masque FFP2 est en effet vital pour les personnels en contact direct avec les malades, mais le port d’un masque chirurgical jetable reste un excellent moyen de freiner la propagation du virus, comme l’a montré l’expérience sud-coréenne, qui a réussi à canaliser l’épidémie.

La crainte des pays au système de santé fragile

Dans de nombreux pays disposant d’un système de santé fragile, l’inquiétude grandit. Ainsi, le confinement a été décrété en Inde, pays où les lacune du système sanitaire font craindre le pire, malgré les bonne intentions du gouvernement.

Aux quatre coins du monde, des favelas au Brésil à Haïti, en passant les pays les plus pauvres d’Afrique, la mise en place de directives contraignantes reste très difficile à mener, et les organisations internationales comme l’OMS tirent la sonnette d’alarme pour venir en aide à ces populations.

Written by vins