mot « kyste » est quelque chose que toutes les femmes ont été dit mille fois. Un type de kystes sont des kystes ovariens, et sont parmi les maladies les plus courantes qui peuvent affliger le système reproducteur.

En parallèle : Les bienfaits de l’Huile d'Aloès Véra

Bien que les kystes qui se développent à l’extérieur des ovaires de cette façon sont le plus souvent bénins , ils peuvent conduire à des difficultés à l’avenir s’ils ne sont pas traités à temps.

Donc, malgré le fait qu’ils peuvent ne pas poser un danger immédiat pour votre santé, il est important que toutes les femmes sachent ce que sont les kystes ovariaux pour quelque chose et ce qu’elles devraient faire si elles sont touchées.

A lire également : Les 6 premiers exercices pour contrer le stress

C’ est pourquoi nous voulons partager 9 faits importants sur les kystes ovariaux dont vous devriez être conscient.

1. Quels sont les kystes ovariens ?

Leskystes sont de petites cloques remplies de liquide qui peuvent se former, entre autres, sur les ovaires. Ils se produisent dans toutes sortes de tailles, de seulement quelques millimètres à plus de cinq centimètres.

Lorsque l’ovulation se produit chez les femmes, une petite cellule ou une vessie ovulaire se forme dans l’une des trompes de Fallope qui se brise lorsque l’œuf est mûr et prêt à être fécondé.

Si la femme ne tombe pas enceinte, cette accumulation cellulaire doit être réabsorbée naturellement, mais parfois le corps ne passe pas par ce processus et la cellule reste derrière, puis se transforme en kyste.

Lire aussi : 5 choses affectant les ovaires

2. Groupes d’âge à risque

Les femmes courent le risque de développer cette affection depuis leur arrivée à la puberté jusqu’à la ménopause. Les kystes ovariaux disparaissent généralement lorsque la femme entre dans la ménopause, mais dans certains cas, ils peuvent même apparaître plus tard dans la vie.

3. Facteurs connexes

Jusqu’ à présent, aucune cause exacte n’a été découverte qui pourrait expliquer pourquoi ces minuscules kystes se forment sur les ovaires.

En revanche, on peut souligner avec confiance certains facteurs qui ont un lien avec le phénomène :

  • Cycles menstruels irréguliers
  • Traitement de fertilité
  • déséquilibre hormonal
  • Facteurs génétiques

4. Les principaux symptômes

Comme avec d’autres syndromes liés au système reproducteur , les symptômes sont généralement confondus avec d’autres maladies plus courantes. Le problème est qu’ils ne sont pas toujours détectables à un stade précoce et beaucoup de femmes choisissent de les ignorer.

Parmi ces principaux symptômes sont les suivants :

  • Cycles menstruels irréguliers
  • Douleurs abdominales et pelviennes irradiant vers le dos et les jambes
  • Douleur pelvienne lourde avant et après la menstruation
  • Douleurs lourdes dans la socialisation sexuelle
  • Vomissements et nausées
  • Le tissu mammaire devient douloureux
  • Vivre le corps comme plus lourd
  • Abdomen enflé
  • Augmentation de la pression dans la vessie ou src=”data:image/gif ; base64, R0lGodlhaqabaaaaaaach5baekaeaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaow== » alt=”Tous les kystes n’ont pas besoin d’être enlevés » />

    Si vous pensez que vous pourriez avoir un kyste, vous pouvez demander à faire un examen par votre gynécologue par ultrasons ou par imagerie par résonance magnétique. Si l’on détecte un kyste, un test sanguin est effectué qui détermine s’il doit ou non être enlevé.

    6. Comment traiter les kystes ?

    Dans les cas courants, votre gynécologue recommandera des examens périodiques pour voir si le kyste peut naturellement être réabsorbé par le corps en temps opportun.

    Si, d’autre part, le kyste augmente en taille ou commence à causer de la douleur entre ces examens, vous pouvez obtenir les suggestions pour commencer à utiliser des suppléments hormonaux tels que la pilule, ou pour opérer loin le kyste.

    7. Kystes et fertilité

    L’ une des plus grandes préoccupations pour les femmes lorsqu’elles sont diagnostiquées avec un kyste a à voir avec la fertilité. Dans les cas normaux, un kyste de l’ovaire ne devrait pas affecter le processus de fécondation, mais dans certains cas, peut empêcher une ovulation appropriée.

    Au-delà de cela, la taille du kyste peut croître, puis elle affecte la fonction et la forme de l’ovaire, ce qui à son tour peut avoir un effet sur votre fertilité future.

    8. Les kystes ne se forment généralement pas pendant la ménopause

    Une femme qui a atteint la ménopause est dans les cas normaux sans risque de former des kystes sur ses ovaires, donc si vous découvrez ou pensez en avoir un de toute façon, cela devrait être une source de grande préoccupation.

    Selon les experts, les kystes ou les tumeurs qui apparaissent pendant la ménopause peuvent être des indicateurs majeurs du cancer. Ces kystes doivent être examinés par un médecin.

    9. Syndrome ovarien polykystique

    Si une pluralité de kystes apparaissent sur plusieurs parties des ovaires, jusqu’à sept à dix cloques, il est appelé syndrome ovarien polykystique (SOPK).

    Il peut être causé par des problèmes d’ovulation et le plus gros bove est les déséquilibres hormonaux dans le corps.

    Dans ces cas, beaucoup plus de traitement est nécessaire car le syndrome affecte également vos cycles menstruels, votre fertilité, vos poils corporels, etc.

    La plupart des fois que vous découvrirez l’un de ces kystes sont les bénins et ne causent aucun problème majeur car ils devraient être réabsorbés par le corps en temps voulu.

    Mais il est toujours important de faire des tests de santé réguliers pour vous assurer que le kyste ne peut pas être lié à un problème de plus en plus grave.

    <img class=”LazyImage » src=”image/gif ; base64, R0lGodlhaQABAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAOW== » alt=”symptôme

    Symptômes d’hormones déséquilibrées que vous devriez savoir

    Les hormones déséquilibrées sont relativement fréquentes, mais le problème est que beaucoup confondent les signes pour les symptômes d’autres maladies communes. . »

    Enregistrer

    Enregistrer