Faire baisser la fièvre chez l’enfant

Avant toute chose, il faut mettre le point sur la définition de la fièvre que ce n’est pas de la maladie mais plutôt un symptôme qui signale que l’organisme en cas de la présente d’un virus intrusif ou de lutte contre une maladie. Elle est un mécanisme de protection de l’organisme en essayant de bruler les intrus,  et en stimulant les réactions de défense par la chaleur. Chez l’enfant comme chez l’adulte, la fièvre se manifeste en presque la même forme et il faut toujours la mesurer via la température. Plus la température augmente plus la fièvre est assez élevée. C’est pourquoi, l’usage d’un thermomètre est indispensable pour diminuer la température. Pour l’adulte, il peut sentir le niveau et prendre de mesure par lui-même comme en allant chez le médecin lorsque c’est nécessaire. Mais pour l’enfant, il est important de connaitre quelques signes de la fièvre.

Les signes de la fièvre chez l’enfant

Les premiers signes se lisent facilement sur ces petits yeux et la température à mesurer par un thermomètre que vous trouverez chez un comparatif thermometre auriculaire.  Il a le regard affaiblie qui montre une fatigue et abattement.  Il bouge moins que d’habitude. La peau sèche et les yeux brillants, ce petit se plaint d’avoir soif aussi souvent.  On peut également le remarquer sa respiration s’accélérer.  Mais entre tout cela, la température et l’indicateur le plus alertant en cas de fièvre.  Normalement à partir de 38°C indiqué par le thermomètre, on peut déjà parler de fièvre.  Mais, il peut monter jusqu’à 40 °C ou même plus.  Malgré cette augmentation en température qu’indique le thermomètre, le concerné ne sent que le froid.  Souvent, toutes ses signes s’ajoutent aux douleurs sur les musculations, les articulations accompagner de maux de tête et de vomissement. La fièvre fait perdre l’appétit.

Mesure à prendre en cas de fièvre ?

En variation avec la température et les signes, les fièvres au-delà de 38.5 °C doit être traité notamment chez les jeunes enfants et les nourrissons.  Mais pour l’adulte, à 39,5 °c on peut le juger la fièvre plus  accentués. Lorsqu’il est encore en étape faible ou modérer, on peut laisser la fièvre agir.  Elle aide notre organisation à se protéger.  Par contre à l’étape accentuée, le corps risque de ne plus supporter la chaleur et il faut la faire baisser par un médicament ou une méthode traditionnelle. Il est surtout nécessaire de prendre beaucoup d’eau afin de compenser la perte de liquidation par sudation.  Buvez surtout de l’eau chaude, car autrement, les virus risquent de reprendre la force.  Il est également recommander de prendre beaucoup de repos afin de laisser à l’organisme de se concentrer sur la lutte dont il commence par l’augmentation de la température.

Sur ce précaution à prendre, il ne faut pas confondre traitement pour enfant et adulte, notamment lorsqu’il s’agit d’un bébé moins de 8 semaines d’où le corps et vraiment très sensibles.  Il est donc important de consulter un pédiatre ou un médecin pour connaitre ce qu’il faut faire.

Quel médicament prendre ?

Pour les enfants, la quantité de médicaments se mesure en variation avec son poids et non leur âge. C’est là que se trompe souvent les parentes en choisissant la dose du médicament à prendre pour faire baisser la fièvre chez les petits. Souvent les médicaments pour les enfants sont en liquide alors, soyez précis dans votre mesure.

Par contre pour les adultes, les problèmes se trouvent souvent sur la mauvaise habitude de toujours prendre les mêmes médicaments en cas de fièvre alors que les causes sont vraiment varier. Par précaution, consulter également l’avis de votre médecin après pour le médicament qu’il faut prendre car les organismes de chacun ne disposent pas le même niveau de capacité.

Written by Nath