Voyage en Indonésie: Camper au milieu des orangs-outans

Avec ses dizaines de milliers d’îles, l’Indonésie s’apparente à un grand sanctuaire naturel. Ce pays est d’ailleurs, avec Bornéo, l’un des rares endroits au monde où l’orang-outan se laisse observer. Pour suivre la trace de ces primates en voie de disparition en Indonésie et pour camper en leur compagnie, rendez-vous au parc national Gunung Leuser.

Le parc national Gunung Leuser, le sanctuaire des orangs-outans

Le parc national de Gunung Leuser situé dans le nord de l’île indonésienne de Sumatra, l’un des plus grands parcs nationaux d’Asie, c’est ici que l’on aura l’opportunité de voir orangs-outans, léopards, tigres et éléphants… C’est le seul site où les visiteurs peuvent encore observer l’orang-outang dans son milieu naturel durant un séjour en Indonésie. Le parc national de Gunung Leuser est ainsi nommé d’après le mont Leuser, une des plus hautes montagnes du nord de Sumatra culminant à 3 381 m. S’étendant sur près de 9 500 km², ce parc est à cheval entre les provinces de Sumatra du Nord et d’Aceh. Il est classé réserve de biosphère par l’UNESCO et déclaré Patrimoine des forêts tropicales ombrophines de Sumatra avec deux autres parcs nationaux. Le parc est l’un des rares endroits à Sumatra qui abrite une faune et une flore incroyable, dont de nombreuses espèces animales en danger d’extinction, et certaines menacées par la déforestation.

Au plus près de ces primates orangés

Le petit village de Bukit Lawang, signifiant “porte des collines”, situé dans la province de Sumatra Utara (Sumatra du Nord) est le principal accès vers le parc national de Gunung Leuser lors d’un voyage en Indonésie. Le village était connu pour son centre de conservation dédié des orangs-outans (traduction littérale: homme de la forêt) où ces animaux pouvaient évoluer librement dans une aire protégée d’une déforestation anarchique due à l’exploitation des palmiers à huile. Bukit Lawang avait alors mis en place, dans une section du parc de Gunung Leuser, des plateformes de nourrissage d’où il était possible d’admirer les primates. Ces plateformes ont disparu avec le temps. Le meilleur moyen pour observer les orangs-outangs est aujourd’hui le trek. Tout au long du parcours, les visites se multiplient à la rencontre des orangs-outangs sauvages ou apprivoisés nullement effarouchés par l’homme et qui n’hésitent pas à demander quelques fruits.

Trek et camping au cœur du parc de Gunung Leuser

Le petit village de Bukit Lawang est le camp de base d’un trek à travers le parc national de Gunung Leuser. Selon les aptitudes et les envies, chacun peut opter pour une petite randonnée de quelques heures pour aller à la rencontre des orangs-outans et ainsi revenir à Bukit Lawang pour la nuit. Il est aussi possible de partir pour de longs treks qui s’étendent sur quelques jours pour mieux apprécier la beauté et la richesse du parc. Dans ce cas, un campement doté de grandes tentes est aménagé à quelques heures de Bukit Lawang au bord d’une rivière. À certains endroits escarpés, la progression à travers le parc peut être difficile. Mais cette dénivellation joue en faveur du parc parce qu’il freine l’implantation des champs de palmiers à huile qui ont déjà ravagé de grandes superficies du parc.

Les autres activités à inclure au programme

Souvent, les guides proposent une petite balade à bord de bouées le long de la rivière depuis le campement au cœur du parc de Gunung Leuser pour rejoindre le village de Bukit Lawang. En scrutant la cime des arbres et avec une oreille bien attentive, on peut y repérer d’autres espèces, comme des “Thomas leave monkeys”, des “pigtailed macaques” (des macaques à queue de cochon), des babouins. Le parc recense également dans ses environs des attractions naturelles comme le lac Toba, le plus grand lac volcanique de la planète. Sur ses rives vivent les Batak Toba, un des peuples les plus riches du pays, au niveau culturel.

Written by yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *