Votre grand rêve est de naviguer les eaux sur votre bateau, vous êtes attiré par les ports de plaisance, les yachts qui y sont amarrés, vos yeux brillent à cette éventualité ! Seulement, vous n’avez pas de permis et là vous vous demandez, « est-il possible de conduire un voilier sans permis » ? Nous vous répondons dans cet article.

Naviguer sans permis, comment matérialiser son rêve ?

Ne pas détenir un permis n’est pas nécessairement un frein pour prendre les rênes de votre bateau. Toutefois, il est toujours important de se montrer prudent. Il n’est pas seulement question ici de réfléchir pour la location peniche canal du midi, mais également, de vous rassurer d’avoir pris toutes les mesures sécuritaires pour ne mettre en danger ni vous ni toute autre personne. Suivre une formation en navigation pratique et théorique vous sera bénéfique.

Avez-vous vu cela : Séjourner à New York : 5 activités à faire durant vos vacances

Les dispositions légales sur la navigation sans permis

En France, celles-ci sont plutôt simples et bien explicitées, mais requièrent tout de même une bonne dose de bon sens pour s’y retrouver. Le permis est une obligation pour naviguer avec un bateau de plaisance ayant un moteur dont la puissance est supérieure six (6) chevaux, soit 4,5 kW. Cette règle s’applique que vous soyez en eaux intérieures ou en mer. Lorsque le bateau est outillé d’une voile, le moteur étant de 6 chevaux, la loi précise qu’il s’agit d’un voilier si ce dernier ne fonctionne qu’avec la vélique ou la force du vent. Dès lors, la puissance d’un moteur vient en seconde place. Encore une fois, avant de songer à une bonne déco, à embellir votre bateau, prenez le temps de vous former convenablement.

L’attestation valant autorisation de conduite

Cette dernière est indispensable en lieu et place du permis si vous êtes en eaux intérieures. Il est délivré en général pour des bateaux inférieurs à 5 mètres non habitables, et habitables pour une longueur allant de 5 à 15 mètres. 

A lire aussi : Faire un séjour linguistique en famille, c'est possible ?