Profiter de la richesse culinaire de Lima durant les vacances au Pérou

Lima, la capitale du Pérou, est flanquée au milieu de la façade maritime du pays sur l’océan Pacifique. Elle s’étend sur les vallées des fleuvesLurín, Rimac et Chillón. Cette métropole péruvienne est riche d’un patrimoine architectural allant de l’époque coloniale jusqu’au XXe siècle. Cela lui a valu d’être déclarée patrimoine mondial de l’UNESCO en 1991. Les voyageursen quête de découvertes y trouveront des monuments remarquables, à savoir la cathédrale de Lima, l’université Majeure San Marcos, le palais Torre-Tagle, devenu le siège du ministère des Affaires étrangères du Pérou, et bien d’autres. On peut en dire autant des musées, puisqu’ils font partie des attraits touristiques de Lima comme le musée Larco ou le musée de l’or duPérou qui renferme une importante collection de pièces d’orfèvrerie héritées des cultures Lambayeque et Chimú. Mais une autre façon d’aborder Lima, c’est sa cuisine, c’est cette facette qui fait d’elle une destination préférée des vacanciers.

Lima, cœur de la gastronomie péruvienne

Lima est souvent décrite comme la capitale culinaire du Pérou, voire de l’Amérique latine. En effet, ses recettes sont réputées pour leur saveur qui éveille les papilles, même les plus exigeantes.Pour savourerle fameux plat national du Pérou, il n’y a pas de meilleur endroit que le joli quartier de Miraflores, qui jouit d’une certaine renommée pour la préparation du « ceviche ». C’est un plat incontournable que les personnes en vacances Pérou ne manqueront à aucun prix. Cette recette met à l’honneur les poissons frais achetés au jour le jour au marché de Villa María delTriunfo. La préparation se déroule comme suit : le poisson est coupé en petits morceaux avant d’être mariné dans un mélange de jus de citron, de piments forts, d’algues, d’oignons rouges et de maïs frit. Quand c’est prêt, on l’accompagne d’un bol chaud de bouillon de poisson, appelé « chilcano de pescado ». Quand les gourmets sont rassasiés, Mirafloresleur propose de nombreuses activités comme se promener dans le parc central, faire du parapente face à la mer ou tout simplement muser dans les boutiques.

Survol des traditions culinaires du Pérou

Dans cette terre natale des Incas, l’offre gastronomique est intéressante, surtout dans les villes les plus touristiques comme Cuzco ou Lima. Celles-ci dévoilent aux gourmands le mystère de leurs traditions culinaires qui sont au nombre de cinq. On peut citer la cuisine criolla ou créole, d’origine espagnole, et qui privilégie les mariscos. Ce vocable englobe tout ce qui est produits de la mer, consommables par l’être humain, y compris les poissons, les mollusques, les crustacés, les mammifères, ainsi que les plantes marines et les algues. Il y a également la cuisine andine, la cuisine afro-péruvienne, la chifa ou cuisine chinoise et la cuisine de la forêt amazonienne. Cette dernière est moins connue, mais non moins surprenante. Par exemple, les poissons, pêchés dans la rivière, sont mis à cuire dans une enveloppe de feuille de bijao, une plante à large feuille qu’on trouve dans la forêt. Cette même cuisine utilise aussi du poulet et du sanglier qu’on accompagne généralement de yuca ou manioc et de bananes plantain, frites ou pilées.La cuisine de la selva utilise les ressources naturelles et locales uniques de poissons comme le Paiche ou des fruits comme le camucamu, un fruit qui contient 40 fois plus de vitamine C.  Concernant les viandes, la plus fameuse est la « Cecina », viande de porc assaisonnée et fumée qui peut se consommer crue ou cuite. La viande de tortue est aussi très prisée, ainsi que celle de nombreux animaux locaux, comme le sajino.

Written by yves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *